Les contradictions entre les évangiles

J’ai signalé (page 212) que certains chercheurs (dits fondamentalistes) tentent d’établir que les contradictions qui opposent les quatre évangiles (et les autres livres du Nouveau Testament) ne sont qu’apparentes.

Un lecteur me demande détails et références.

Il peut consulter Il a souffert sous Ponce Pilate de Vittorio Messori, François-Xavier de Guibert, 1995.

Voici la solution à la première des contradictions qu’examine ce livre.

Continuer la lecture de Les contradictions entre les évangiles

Les variantes entre les manuscrits des évangiles

Il arrivait aux scribes de l’Antiquité de se tromper. Aussi, quand on dispose de plusieurs manuscrits d’un texte antique, on dispose aussi de plusieurs textes différents.

Ce problème concerne-t-il aussi les évangiles ? À ce sujet, j’ai lu et entendu tout et son contraire.

Il arrive que l’existence de variantes entre les manuscrits des évangiles soit évoquée par ceux qui contestent l’existence de Jésus[1].

J’ai critiqué ici une vidéo où, à la 42e minute, où un orateur en soutane affirme que l’absence de variantes est un argument en faveur de l’existence de Jésus : quand on compare les évangiles « il y a zéro (pas zéro, on est à quatre-vingt-dix-neuf pour cents d’absence d’erreur) et toutes les erreurs sont du style une virgule, un iota, un accent mal placé, une lettre à la place d’une petite jambe qui a été mal écrite et qui ne change absolument rien au sens du texte. »

Alors, y a-t-il des variantes dans les évangiles ?

Si oui, est-ce important ?

Continuer la lecture de Les variantes entre les manuscrits des évangiles

Le problème synoptique

La comparaison des évangiles montre que, avant d’atteindre la forme qu’on leur connaît, ils ont suivi une évolution complexe au cours de laquelle ils se sont influencé les uns les autres. À ceux qui se demandent comment on peut arriver à une telle conclusion, je propose un petit aperçu de la question.

Les évangiles synoptiques (Matthieu, Marc et Luc) présentent de nombreux versets communs :

Capture1

– Les 320 versets communs aux trois synoptiques (la triple tradition) sont exposés à peu près dans le même ordre.

– Presque tout Marc est contenu dans Matthieu.

– Alors que 30 versets sont connus du seul Marc, plus de 1000 versets sont connus de Matthieu et/ou de Luc mais pas de Marc.

Continuer la lecture de Le problème synoptique

Bernard Pouderon dans la Pléiade

Les éditions de la Pléiade nous offrent un très important recueil de textes chrétiens des premiers siècles.

 

 

Le Testimonium flavianum

Le premier auteur non chrétien qui mentionne Jésus est Flavius Josèphe. Il s’agit d’un Juif né en Palestine en 37 qui a écrit à Rome, vers 92, une histoire des Juifs dans laquelle on trouve ces quelques lignes:

 

« Vers le même temps survient Jésus, homme sage, si toutefois il faut le dire homme. Il était en effet faiseur de prodiges, le maître de ceux qui reçoivent avec plaisir des vérités. Il se gagna beaucoup de Juifs et aussi beaucoup du monde hellénistique. C’était le Messie (le Christ). Et Pilate l’ayant condamné à la croix, selon l’indication des premiers d’entre nous, ceux qui l’avaient d’abord chéri ne cessèrent pas de le faire. Il leur apparut en effet le troisième jour, vivant à nouveau, les divins prophètes ayant prédit ces choses et dix mille merveilles à son sujet. Et jusqu’à présent la race des chrétiens, dénommée d’après celui-ci, n’a pas disparu. »

Traduction donnée par John P. Meier. Un certain Juif Jésus. Tome 1. Cerf 1991. Page 51.

Continuer la lecture de Bernard Pouderon dans la Pléiade

Wikipedia et l’existence de Jésus

Wikipedia est capable du meilleur et du pire. Les articles de sciences dures peuvent être exacts et objectifs. Les articles d’histoire ou de religion peuvent déchainer les passions. L’existence de Jésus concerne l’histoire et la religion. L’article de wikipedia consacré à ce sujet, intitulé thèse mythiste, n’est pas un long fleuve tranquille. En témoigne l’étonnante longueur de la page de discussion et la tension qui s’en dégage.

À la critique d’un de ses articles, Wikipedia répond habituellement « au lieu de critiquer, participez à l’amélioration de l’article ».

Eh bien j’ai essayé.

Continuer la lecture de Wikipedia et l’existence de Jésus