Une critique par Georges Daras, cinquième partie

Les évangiles ne sont pas particulièrement crédibles, à cause des contradictions et des invraisemblances qu’ils contiennent. À cause également de l’omniprésence des symboles.

Les sceptiques l’ont dit. Les spécialistes ont fini par le reconnaître. Des spécialistes ont donc élaboré des « critères d’authenticité historique des évangiles » pour déterminer ce qui vient de Jésus.

Ces critères sont d’une faiblesse incroyable. Je détaille cela dans le chapitre 13 d’Une invention nommée Jésus en utilisant la présentation qu’en a faite l’éminent spécialiste John Meier.

Georges Daras essaye de me réfuter avec une logique défaillante. Le problème est bien illustré par le

Continuer la lecture de Une critique par Georges Daras, cinquième partie